Jamaica Land We Love

coeurLes jamaïcains sont fiers. Ils sont fiers d’être fiers, fiers de leur nationalité, de leur indépendance (à l’égard de la couronne), de leur liberté (à l’égard de leur ancien statut d’esclave). Ils sont fiers de leur drapeau et fiers de leur hymne national…

L’hymne national, c’est le début de tous les rassemblements. C’est le début des journées d’école, c’est l’arrivée du premier ministre… Que ce soit une course à pied, un stage de yoga, un défilé de mode, un concert ou même une séance de cinéma : quand tout le monde est là, que l’on est prêt à commencer… on se lève dans un silence respectueux, chapeaux bas : on écoute / on chante l’hymne national.

Je vais commencer par vous mettre la musique en tête avec cette version qui est réalisée pour les cinémas et dont les images sont une vraie invitation touristique… C’est Usain Bolt qui vous invite : « L’hymne national symbolise la beauté, la fierté, la force et la résilience de la Jamaïque et de notre peuple. Mon nom est Usain Bolt, merci de vous lever pour faire honneur à la Jamaïque, à notre culture et notre histoire ».

Vidéo réalisée par Liquid Art Digital (qui m’a donné la permission de l’utiliser!)

Vous voilà un peu sur l’île en avec nous ! Et pour ceux qui comme moi y résident, je suis sure que vous avez dressé une liste d’endroits à aller voir prochainement !

Mais revenons à l’hymne, et à ses paroles : je m’attendais à une ode à la gloire de la liberté et de l’indépendance… mais c’est surement parce que je suis française ! Ce n’est pas du tout le cas : pas de sang impur dans les sillons, ni bras vengeurs ou soldats mugissants. L’esprit dans lequel ont été écrites ces paroles est sage et résolument tourné (avec l’aide de Dieu) vers l’avenir d’une nation vertueuse. C’est une prière demandant à Dieu de guider les jamaïcains et les dirigeants de cette jeune nation vers la justice, la vérité, l’amour, le respect.

Les jamaïcains sont très pieux : la Jamaïque est, je crois, le pays où il y a le plus d’églises au kilomètre carré. Les églises (chrétiennes, essentiellement protestantes) sont de véritables lieux de vie communautaires. En Jamaïque, il n’y a pas de salle d’attente sans bible, les ouragans épargneraient l’île grace aux « bonnes » prières et les références religieuses sont très présentes dans le langage quotidien.

Les jamaïcains n’oublient pas de remercier Dieu régulièrement d’être en vie, d’être en bonne santé… c’est une vraie façon de penser sans dichotomie des croyances religieuses et de la vie publique. Ainsi, il n’est pas rare qu’une réunion de travail, un conseil municipal, un marché de noël ou un meeting politique commence par une prière.

Voici finalement les paroles de l’hymne national jamaïcain  :

 MixtapeYARDY JAMAICA

Pour ma Maman qui ne comprend pas très bien l’anglais, je me risque à faire une traduction… qui n’engage que moi !

Père éternel bénis notre terre
Guide-nous de ta main puissante
Garde-nous du mal
Sois notre lumière pour l’éternité
À nos dirigeants, grand défenseur
Donne la vraie sagesse d’en haut,
Que la justice, la vérité soit nôtres pour toujours
Jamaïque, terre que nous aimons
Jamaïque, Jamaïque, Jamaïque terre que nous aimons.

Enseigne-nous le vrai respect de tous
Que nous répondions à l’appel du devoir
Donne nous la force d’aimer
Donne-nous la vision,
La connaissance, Père céleste
Donne nous la vraie sagesse d’en haut
Que la justice, la vérité soit nôtres pour toujours
Jamaïque, terre que nous aimons
Jamaïque, Jamaïque, Jamaïque terre que nous aimons.

Ces paroles ne sont pas très anciennes : c’est au moment de l’indépendance, en 1962, que cette chanson a été écrite. Les autorités avaient lancé un concours et le comité de sélection a eu beaucoup de mal à se décider ! L’annonce du résultat prévue en mars ne s’est faite que mi-juillet… deux semaines avant le premier lever de drapeau le 6 août 1962. Certains diront que c’est une façon très jamaïcaine de terminer les choses : en dernière minute !

Voici des images de la cérémonie de déclaration d’indépendance au cours de laquelle à minuit, la lumière s’éteint et l’Union Jack est remplacé par le nouveau drapeau jamaïcain, et l’hymne national joué pour la première fois…

Il existe bien sûr de nombreuses interprétations de l’hymne national, un peu dans tous les genres… les jamaïcains sont des artistes ! Mais quelle que soit l’interprétation, je suis toujours émue de partager ce recueillement avec eux !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s