Touche pas à ma valise !

Etre expat’ c’est forcément être propriétaire de plein de valises et sacs de voyages ! De toutes les couleurs, des qui s’emboitent, des qui se plient… j’ai même une carte de fidélité du magasin Le Rayon d’Or !

Comment ça pourquoi ?

Pour que les trésors, les douceurs de mon pays m’accompagnent tout au long de l’année ! Tout voyage vers la France se fait à l’aller avec des valises presque vides, et même des valises dans les valises, et au retour avec des valises pleines de choses plus ou moins utiles mais toutes très importantes.

Pour commencer, des habits pour tout le monde : quand on rentre en France ce sont les soldes d’été, et nous les habits d’été : nous les mettons toute l’année… ça tombe plutôt bien! Je vous entends d’ici : si on trouve des habits là où tu vis non ?  Eh bien, pas toujours à notre goût, pas toujours à notre taille, pas toujours 100% coton. Ce matin j’ai fait 3 magasins de vêtements pour ne pas trouver de culotte à la taille de ma fille (et pourtant dans ce rayon j’ai un peu de souplesse pour les motifs et les couleurs). Alors j’ai passé une commande à La Redoute et ça rentrera avec nous lors du prochain voyage…

Quand les enfants étaient petits, les vendeurs de chaussures hallucinaient quand j’achetais un an de chaussures pour tout le monde en 30 minutes chrono… c’était ça ou des sandales chinoises en plastique dès que les pieds débordaient des sandales de l’été.

Des livres… en français ! Mais de moins en moins avec les liseuses…

Des friandises : du fromage sous vide pour faire des fondues, des pom’pot pour les lunch box, des cartouches Nespresso, du sirop pour les enfants, du champagne et du bon vin, du saucisson, de la farine de sarrasin, des bonnes confitures (de Mamie !), du ferment lactique.

Des cosmétiques parce que j’ai mis des années à trouver le bon savon qui ne fait pas revenir ma plaque d’exéma sur le bras et que je ne suis pas prête à refaire des tests avec des savons d’un pays plus souple que le mien sur la composition des crèmes. Et puis de l’arnica en homéopathie, il n’y en a pas ici.

Des choses introuvables ou hors de prix : des moules à canelés, des cartouches d’encre pour mon imprimante HP achetée sur un autre continent, les cours du CNED.

Quelques cadeaux en avance pour la famille, pour les copains… parce que je suis sure de faire plaisir avec ces choses qui viennent de mon pays.

Toute autre chose qui n’est pas sur la liste mais susceptible de créer un petit bonheur dans les mois à venir !

valises

Un jour, alors que j’étais touriste dans une queue d’embarquement pour le Costa Rica, deux grand-mères devant moi commentaient ce que leurs filles leur faisaient mettre dans les valises quand elles leurs rendaient visite : « enfin bon… ils vont bien finir pas s’adapter et faire comme les locaux ! »… Mon sang n’a fait qu’un tour !

Que croyez vous mesdames ? Nous sommes les reines de la résilience ! Nous nous adaptons tous les jours ! A la langue, au mode de conduite, à la nourriture, au temps que prennent les choses pour être faites et d’une façon générale et impossible à lister complètement à toutes les différences culturelles.

Alors ces petits bonheurs du pays nous font du bien, pas question de nous en priver et nous allons continuer à gérer nos logistiques herculéennes de valises !!!

malles

Bon si vous avez lu mon article jusque là, je vais quand même vous faire profiter de mes conseils logistiques tirés d’années d’expériences et de nombreux échanges avec les copines!

  • Ne négligez pas la qualité de vos valises ! Ce n’est pas facile parce que parfois elles sont juste chères mais pas faites pour voyager… moi je préfère les coques dures et lisses (les étiquettes restent collées quand c’est lisse). Choisissez les un peu différentes de celles de tout le monde si vous pouvez, elles ne sont que plus faciles à retrouver. 
  • Ayez une liste : remplir vos valises va vous prendre tout l’été… il faudra bien savoir si les chaussettes de sport ont déjà été achetées ou pas !
  • Pour vos transits en France, pensez au service bagages de Oui.SNCF pour envoyer des valises d’une adresse à une autre… ça peut éviter les locations d’énormes voitures uniquement à cause du volume des bagages ! Vous n’avez pas forcément à prendre le train vous même : il faut juste réserver « sans référence de dossier voyage », (c’est un peu plus cher car le taux de TVA applicable n’est pas le même), c’est très fiable et pratique. Ainsi, je fais mes courses à Paris  début juillet et envoie une valise des choses dont je n’ai pas besoin pendant l’été chez les grands-parents qui seront le dernier point de chute des vacances. Et hop ! Un valise de moins à trimbaler pendant l’été…
  • Pour la détaxe, adoptez ZappTax cette application vous permettra de gérer la détaxe sereinement et quel que soit le montant de vos achat (si si ! sur n’importe quel montant d’achat, sur des achats en ligne… j’ai essayé, ça fonctionne très bien !).

Et quand arrive la fin des vacances…

  • Pour boucler vos valises : détendez vous ! Juste avant le départ, ouvrez les toutes, commencez par regrouper tout ce que vous devez ramener (enlevez les étiquettes !). Puis dispatchez, en vrac, laissez les choses se mélanger (même avec les chaussettes sales) : il sera plus difficile pour les douaniers (de l’arrivée) et les voleurs d’y trouver quoique ce soit.
  • Repérez où sont les éventuels articles de valeurs que vous détaxez, en général ce sont ceux là dont les douaniers vérifient l’existence.
  • Pesez tout, parce que si vous avez suivi mon précédent conseil et qu’il faut tout ouvrir à l’enregistrement pour re-répartir, ça risque de ne pas être un moment sympa. Surtout si vous voyagez avec des ados !
  • Calculez la taille du véhicule nécéssaire pour aller à l’aéroport… chez nous, c’est toujours mon mari qui s’en charge (du stress, du stress… mais ça rentre toujours non?).
  • Juste avant de partir, faites le grand tour de la maison : les chargeurs de téléphones, des doudous dans les lits, des maillots de bains qui finissent de sécher, le fromage dans le frigo !
  • Pendant que vous faites la queue pour l’enregistrement, vérifiez les étiquettes et prenez les valises en photo, croyez-moi une valise perdue est retrouvée plus rapidement quand ils ont sa photo et que votre contact est sur une étiquette. D’ailleurs les choses précieuses, fragiles, uniques… pas en soute, gardez tout avec vous ! Je l’ai fait longtemps car mon joli sac à main quand je voyage seule avec des bébés, ce n’est pas pratique du tout… mais je l’ai regretté !!!
aile avion

Ah ! ces valises… l’été arrive, j’en salive d’avance !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s