Vous avez gagné 10 000 dollars !

people-2575936.jpg

La Jamaïque est réputée pour ses arnaques téléphoniques, vous le saviez ? Ces arnaques aussi grossières soient-elles fonctionnent très très bien… et sont une des pièces maitresses des organisations criminelles de l’île.

Voilà le schéma du système :

Allo ? Bonjour, je suis Tracy de la loterie Lucky You, vous êtes bien madame Jones ?

Oui…

Madame Jones, vous avez gagné un coffret de bouteilles de Whisky ! J’ai besoin d’un chèque de 8 dollars pour le dédouanement et vous recevrez le paquet d’ici une semaine.

Madame Jones fait un chèque et reçoit ses bouteilles une semaine plus tard. Elle est contente, elle fait confiance à Tracy.

Alors Tracy rappelle…

Allo ? Bonjour, c’est Tracy, comment allez vous madame Jones ?

Bien, bien !

Madame Jones, c’est incroyable ! Vous avez gagné 10 000 dollars ! J’ai besoin d’un chèque de 150 dollars pour les frais de dossiers et vous recevrez un virement dès la semaine prochaine.

Alors Madame Jones fait son chèque. 

Et bien sûr, rien d’autre ne se passera…

Madame Jones est américaine, âgée, elle vit seule,  a probablement peu fait d’étude et idéalement a suffisamment d’argent pour faire un chèque de 50 dollars, mais rêve tout de même d’en gagner 10 000. Elle vit souvent dans un état ayant une forte population d’origine jamaïcaine à même de glaner des informations sur les « cibles », voir de colporter des rumeurs de gains sur des loteries inexistantes.

L’ambassade américaine de Kingston prévient ses ressortissants : « si c’est trop beau pour être vrai : ce n’est pas vrai » indiquent-ils sur leur site internet, « on ne gagne pas aux lotteries auxquelles on ne s’est jamais inscrit ».

Et pourtant, ce sont des milliers de personnes qui sont victimes chaque année de ces arnaques. Les scénarii varient en fonction de vos points faibles et de vos sensibilités : lotteries, héritages, offre d’emploi, amis en difficulté, enfant à adopter, rencontres en ligne… Le mécanisme est toujours basé sur une promesse d’un gros gain contre une petite avance de frais.

Les fichiers de données se volent, se vendent, se fabriquent via des sites internet d’enquête bidons… Grace à ces données et aux réseaux sociaux, les arnaqueurs trouvent les informations nécessaires pour faire des promesses pertinentes… mettre au point des histoires sophistiquées et faire même intervenir de faux témoins sur place, autour des victimes pour donner plus de crédibilité à leurs histoires.

Cela existe dans bien d’autres pays comme l’Inde ou le Nigeria, mais devient un enjeu majeur de sécurité en Jamaïque compte tenu de l’importance et des effets criminels collatéraux inévitables lorsque tant d’argent peut être gagné avec une relative facilité.

Le phénomène est si grand que les journaux parlent d’une « industrie criminelle qui compte au moins 30 000 personnes et qui générerait environ 1 milliard de dollars par an »… (The Guardian). Des chiffres difficiles à vérifier, mais qui disent l’ampleur du phénomène (l’industrie touristique représente 4 milliards par an à titre de comparaison).

La grande ironie c’est que ce sont les centres d’appel mis en place par les sociétés américaines dans la région de Montego Bay (au Nord Ouest de l’île) qui auraient été le berceau du système. Le personnel de ces sociétés a été formé à interagir avec les américains, à utiliser les techniques et les outils du télémarketing… et il a à sa disposition des bases de données importantes.

Montego Bay est une petite ville. A côté des grands hôtels full inclusive dont les clients ne sortent que rarement, les genres se mélangent, se cumulent : patrons d’arnaques, leaders politiques, stars de dance hall…

Oui de dance hall ! On retrouve dans ce style musical des chansons entières consacrées au sujet des arnaques ! Les paroles sont surprenantes : une chanson les décrit comme une réparation de l’esclavage (« Réparation »), une autre décrit le chemin des billets depuis le bureau de transfert de fonds vers toute la « communauté » (« Western Union »). A tel point que certains ne voient finalement plus le mal : c’est presque une source légitime de profit pour des gens extrêmement pauvres. Les clips de ces stars le montrent bien.

L’argent profite à la communauté certes, mais paie aussi de belles villas, des voitures de luxe, un train de vie somptueux, des soirées neige (en Jamaïque), mais aussi des armes… et c’est surement là que ça dérape !

La Jamaïque est le 4-5ème pays où la criminalité est la plus forte dans le monde. Ce taux a explosé à peu près en même temps que le développement des centres d’appel et que les arnaques téléphoniques à la loterie. Les arnaques ne sont pas la seule raison de cette énorme criminalité, mais certainement une  cause importante.

IMG_20180223_151005.jpg

Que fait la police ?

Une unité spéciale de lutte bi-latérale entre la Jamaïque et les Etats Unis existe depuis plusieurs années et les américains viennent d’annoncer qu’ils maintiendront leur soutien.

Il est malgré tout très difficile de lutter contre ces escroqueries. D’une part les victimes honteuses de s’être faites avoir ne les portent pas toujours au grand jour. D’autre part, les technologies utilisées pour maquiller l’origine des appels et la mobilité internationale des arnaqueurs ne facilitent pas la tâche.

De plus, la loi qui punit les arnaques en Jamaïque ne date que de 2012 et la peine encourue n’est pas suffisamment dissuasive au regard des gains potentiels.

Au point que le 18 janvier dernier… le premier ministre a déclaré l’état d’urgence autour de Montego Bay. La ville devrait rester sous surveillance de l’armée jusqu’au 2 mai prochain… 700 personnes auraient été arrêtées (dont 100 toujours en détention), des armes saisies… et il se dit que l’atmosphère de la ville est plus sereine.

Peut-être une première étape vers une décroissance du taux de criminalité ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s